Origine de la domestication des théiers

Camellia sinensis grand théier Minguo

La source du théier

Le théier, Camellia sinensis, est en fait un arbre gigantesque, qui, si on le laisse pousser, et si on ne récolte pas ses feuilles (le thé), peut facilement atteindre 50 mètres de hauteur !

Son origine botanique est le centre et sud du Yunnan en Chine. Cela explique pourquoi les seules populations de théiers sauvages se situent exclusivement dans cette petite zone de la planète. Tous les thés du monde entier sont issus de théiers qui ont pour parents les quelques théiers sauvages qui poussaient là il y a plus de 5 000 ans. Ils s’épanouissaient parmi d’autres espèces d’arbres formant des forêts éclectiques, riches et de différentes densités. A maturité, c’est-à-dire entre le mois d’octobre et le mois de novembre, ses fruits tombaient à terre et de petits théiers de forêt s’élevaient de nouveau.

L'histoire du théier

La domestication du théier et la cueillette des feuilles de thés, a commencé il y a environ 5000 ans. À cette époque, le rôle des grands mammifères, comme celui des éléphants d'Asie ou des grands rhinocéros unicornis, est décisif. En effet, se déplaçant par troupeaux de 50 à 100 bêtes, ils permettaient alors un défrichement « naturel » des forêts, lorsqu’ils s’alimentaient ou se reposaient au sein de ces écosystèmes. Il se formait ainsi des clairières plus ou moins importantes, au sein desquelles les petits arbustes comme de jeunes théiers devenaient alors visible aux yeux des hommes, et accessible à la cueillette.

Ces espaces créés par les animaux présentaient un sol très fertile grâce aux fumiers de ces grands mammifères. Lorsque les hommes ont commencé à expérimenter les bienfaits des feuilles de thé, généreusement offertes par cet arbre Camellia sinensis au fur et à mesure du temps, ils ont eu la bonne idée d’utiliser ces clairières aux sols riches pour y planter les graines de théiers de forêt parmi d’autres arbres fruitiers. Ils les ont cultivés en les maintenant à une hauteur plus raisonnable à échelle d’homme, c’est-à-dire de 2 à 4 mètres de haut maximum. Ils les ont aussi taillés de façon à faciliter leur escalade et d’avoir ainsi facilement accès aux jeunes feuilles vertes ou jeunes pousses les plus convoitées.

L'exploitation industriel du théier

Le thé industriel en terrasse, taillé en tout petits arbustes (80cm à 1.50 mètres de hauteur), planté par rangée serrées (un théier tous les 35 cm en moyenne) est en fait un tout nouveau système de production du thé, qui a commencé dans les années 1950 avec la révolution « verte » (l'intensification et l'utilisation de variétés de céréales à hauts potentiels de rendements ainsi que des engrais) et n'a rien à voir avec l'écosystème naturel du théier.

Cette domestication s’est peu à peu développée depuis le Yunnan vers les pays plus au Sud et vers l’Est de la Chine actuelle. Puis des jardins de théiers ont été planté au Japon vars l’an 1000 après JC, puis avec les colonies anglaises en Indes et au Sri Lanka, puis aujourd’hui enfin en Afrique et en Amérique Latine.

 

Venez découvrir nos thés d'origines, non domestiqués par l'homme ! 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

Service client
À vos côtés 7j / 7 par mail !
LIVRAISON OFFERTE
À partir de 50€ d'achat !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,