Différences entre thé Pu erh Sheng Cha et thé Pu erh Shu Cha

Si vous êtes un amateur de thés rares, ou un buveur occasionnel pour ses nombreuses vertus, vous savez qu'il existe différents types de thé pu erh. C'est un état de fait bien connu mais les choses se compliquent lorsqu'il s'agit d'en expliquer la différence.

La base : une équation simple de prime abord

Thé Pu erh Sheng Cha = thé affiné naturellement dans le temps = « fermentation » lente dans le temps

Thé Pu erh Shu Cha = thé pu erh Sheng Cha qui a subit une fermentation accélérée sur 2 mois.

Thé Pu erh : une fausse croyance, parfois…

Souvent, lorsque l’on parle de thé pu erh, on pense à un thé fermenté de couleur foncée. Cette description correspond, en fait, au thé pu erh Shu cha qui est largement plus produit dans le monde que le Sheng Cha. Pourquoi ?

Il faut, pour répondre à cette question, s’en poser d’autres : Le thé pu erh est-il issu de culture en terrasse  ? A-t-il été fortement chauffé lors de sa transformation ?

Si les réponses sont affirmatives, nous aurons un thé qui s’affinera moins bien, avec pas ou peu de bonification dans le temps.

Pour pallier à cette difficulté, le thé sera ainsi, plus généralement, transformé en Shu Cha. C’est une fermentation « accélérée » grâce à une augmentation de l’humidité et en milieu confiné. Mais, le procédé « Shu cha » demande de gros volumes de thé (plus d’une tonne). Ce sont alors les thés pu erh de qualité moindre qui sont utilisés c’est-à-dire des thés Pu erh cultivés en terrasse, souvent cueillis en été (voir en automne au mieux !) .

 

Nos thés Pu erh Sheng Cha :

Nos thés sont, comme vous le savez bien maintenant, issus de thés de forêt d’altitude. Ils sont d’une qualité exceptionnelle. Ils ne sont pas clonés, s’épanouissent naturellement dans un biotope optimum. Ils ne sont pas chauffés à haute température dans leur procédé de transformation et s’affinent dans le temps comme les grands crus de vins. Je vous invite à aller sur notre lien pour aller plus loin encore.

Vrac_The_Puerh_Sheng_Cha_Mengsong

Notre thé Pu erh Shu cha : Le Black Pearl

De même comme pour n’importe quel thé pu erh Shu Cha, il est nécessaire d’avoir une grande quantité de base pour le produire (1 à 2 tonnes). La grande différence réside dans la qualité du thé pu erh initial (le Sheng Cha). Notre thé pu erh Sheng cha étant unique et rare, « son » Shu Cha le sera tout autant !

Le procédé de transformation original de notre Black Pearl millésimé de 2003 : double fermentation

Le thé pu erh Sheng Cha a été réparti dans un local aéré réservé à ce procédé, directement sur le béton. Cette zone n’a jamais été lavée au détergent, et la micro-flore des murs a été soigneusement préservée, comme dans une brasserie.

Les feuilles ont été rassemblées en 2003 en piles de 1,10 mètres de hauteur, arrosées, puis arrosées une deuxième fois 8 jours après a mise en place.

Le tout a été bâché complètement. 

La fermentation a pu commencer activement. La température est montée vers les 55 ° C. C’est à cette température modérée que va sécher le thé progressivement, sur 2 mois.

Le thé a été régulièrement retourné jusqu’à son séchage complet.

En 2018, ce même thé va subir une seconde fermentation, cette fois ci dans des paniers en fibres de bambous. Il est alors succinctement aspergé par une eau ou plutôt une infusion d’une plante aromatique locale qui porte le joli nom de Semnostachya menglaensis (de la famille botanique des Acanthacées). Cette plante herbacée est connue de cette région du sud Yunnan pour son parfum envoutant qui rappelle celui du riz basmati et du palmier pandanus. Ainsi, Semnostachya menglaensis associée au thé Shu Cha va lui donner un délicieux goût de riz au lait d’un grande douceur. Cette double fermentation, en plus, d’un goût, d’une originalité certaine, va « doublement » magnifier les micro-organismes présents.

Ces perles noires seront façonnées à la main et séchées au soleil dans la plus authentique tradition du Xishuangbanna.

Pourquoi une couleur sombre dans le thé Pu erh Shu Cha ?

Cette couleur sombre, presque noire, provient de l’activité des micro-organismes lors de la fermentation qui va transformer et associer les polysaccharides du thé avec ses polyphénols. De nouvelles molécules vont alors se former : les théabrownines (pigments foncés).

Ces mêmes théabrownines favorisent la détoxification et l’amincissement : deux petites informations grandement intéressantes !

Thé noir shu cha black pearl blanc

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

Service client
À vos côtés 7j / 7 par mail !
LIVRAISON OFFERTE
À partir de 50€ d'achat !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,