Thé pu erh : Quels sont ses bienfaits et contre-indications ?

Qu’est-ce qu’un thé Pu erh ?

  1. Origine du nom Pu erh ou Puerh

La dénomination « Pu erh » ou « Puerh » désigne avant tout une province sud-ouest de la Chine de montagnes située dans Le Yunnan. La région Pu Erh, assez vaste, est plus précisément une des préfectures du Yunnan. Elle a ainsi donné son nom « Pu erh » à ce type de thé si spécifique d’où il est originaire.

  1. Caractéristiques d’un thé Pu erh chinois

  • Petit rappel utile : 

Tous les thés connus (thés noirs, thés jaunes, thés verts…) commercialisés sont issus d’un même et unique arbre : Le Camellia sinensis. Ce sont les différents procédés de transformation des feuilles des théiers qui vont caractériser telle ou telle appellation « finie » du thé (thés noirs ou thés blancs ou thés wulong…). Le thé Pu erh, en tant que produit, se présente sous différentes formes comme des galettes ou en tuocha (caractérisant l’aspect « nid » de la galette de thé) ou même en briques ou enfin en vrac. Vous pouvez retrouvez tous nos thé pu erh ici.

Nous retiendrons 2 spécificités marquantes du thé Puerh chinois :

  • 1ère spécificité d’un thé Pu’erh : un thé fermenté

 Il existe plusieurs procédés pour chaque type de thé mais ce qui est spécifique au thé Puerh, c’est le procédé de fermentation. C’est un thé vivant !

  • 2sde spécificité : Pas de haute température subit au séchage

Le thé Pu erh est également le seul type de thé à ne pas subir de séchage (90°C) en fin de processus de transformation. C’est un point important à souligner car une température forte (à très forte) arrête le développement des micro-organismes présents dans les feuilles et empêche irrémédiablement une maturation bénéfique dans le temps. C’est vraiment un thé vivant !

Les micro-organismes, sont des agents précieux au service de notre santé. Il est donc important (et nécessaire !) de les préserver…

 

Vrac_The_Puerh_Sheng_Cha_Mengsong

Vous avez dit « fermentation » ?

 

  1. La fermentation : Quésaquo ?

C’est une « transformation que subissent certaines matières organiques sous l'action d'enzymes sécrétées par des micro-organismes… » ; c’est un peu comme si les bactéries et les champignons se nourrissaient des matières organiques contenues dans les feuilles de thé.

 

La fermentation est donc un des procédés de transformations des feuilles de thé. Le thé fermente de 2 façons : la fermentation : Le Shu Cha et la fermentation Sheng Cha (ou Cheng Cha). 

Les thés Pu erh sont souvent assimilés au type Shu Cha de fermentation. C’est, en effet, la plus commune. 

  • Le Shu Cha ou fermentation accélérée :

Les feuilles de thé sont disposées en un grand tas puis aspergées d’eau. Une bâche les recouvre ensuite. La fermentation accélérée va alors commencer et durer sur une période d’environ 2 mois.

  • Le Sheng Cha ou fermentation naturelle ou post fermentée :

Les feuilles de thé vont simplement et naturellement s’affiner dans le temps. Pas d’aspersion d’eau ni de bâchage. Les feuilles compressées en galette ou restées en vrac vont, progressivement et à température ambiante, fermentées naturellement sur des jours, des mois, des années !

C’est cette fermentation Sheng Cha qui est la plus intéressante en termes de « bienfaits » et celle qui sera retenue dans cet article pour décrire les bénéfices d’un bon thé Pu erh. Les micro-organismes ainsi préservés vont alors magnifier les principes actifs présents dans les feuilles de thé et en sublimer les bienfaits. Le « bon » vieillissement du thé Puerh chinois révèle, à l’instar de grands crus de vin, des thés millésimés très recherchés avec parfois un prix frôlant les sommets ! 

 

La qualité : un impératif

 

Il va sans dire que plus un thé Pu erh Sheng cha de Chine est de qualité plus les bienfaits seront prégnants. 

Les producteurs doivent s’engager sur la qualité de la production de feuilles de thé à partir de la plantation de théiers. Or cette dernière doit présenter une qualité du sol optimum. Pour ce faire, le sol ne doit pas être érodé. Il doit compter sur une importante teneur en matières organiques (humus). Les sols doivent être structurés par une biodiversité riche et variée de faune et de flore, de micro-faune et micro-flore, telle qu’on la retrouve dans une forêt. 

La terre des forêts, en effet, présente une large et riche biodiversité car son réseau mycorhizien, particulièrement développé, apporte toutes les substances nutritives nécessaires aux arbres et aux donc aux théiers. Un nombre impressionnant d’espèces de champignons et de bactéries s’associent ensemble autour des racines pour protéger les théiers contre les excès climatiques, le stress hydrique, et les organismes pathogènes.

Les théiers ainsi nourris peuvent offrir aux consommateurs un goût et des arômes inédits avec l’assurance d’une teneur en principes actifs magnifiée ! 

La production d’un thé Pu erh issue des montagnes du Yunnan, loin de la pollution et excluant l’utilisation de pesticides, offre la même qualité et le même goût qu’un thé dit « bio » sans avoir besoin d’un label biologique. Un thé Pu erh, labélisé « bio », par ailleurs, s’il répond à cette qualité de biodiversité, est bien entendu un gage de qualité !

 

Procédé de fabrication explication

Les bienfaits du thé Puerh

 

Alors quels sont ces bienfaits du Thé Puerh « bio » (ou « « assimilé ») produits au sein d’une terre riche ? Quels en sont les principaux principes actifs ? 

Avant tout, des composés phénoliques communément appelés polyphénols…

  1. Les polyphénols

Les polyphénols étaient anciennement nommés : tanins végétaux. Ils regroupent d’autres sous-classes comme les flavonoïdes et les catéchines dont nous parlerons également. Les polyphénols présentent des propriétés bienfaisantes multiples et soutiennent toutes les fonctions métaboliques du corps humain. Les feuilles de thés, avec le vin, le café et le cacao, sont parmi les plantes qui en contiennent le plus !

  • Action anti-oxydante :

Les polyphénols sont des anti-oxydants naturels, c’est-à-dire qu’ils vont aider à lutter contre la formation en excès de radicaux libres dans le corps et ainsi réduire l’impact sur le vieillissement cellulaire précoce associé. Ils sont un peu comme des alliés anti-pollution et anti-âge !

  • Action cardiovasculaire :

Les polyphénols auraient un impact très positif le système vasculaire en abaissant le taux de LDL (mauvais cholestérol) et sur les triglycérides en général. Ils aideraient ainsi à éviter l’obstruction des artères et à lutter contre l’obésité. Ils améliorent la fluidité des systèmes vaso-capillaires. 

  1. Les flavonoïdes

Cette sous-classe de polyphénols est tout aussi intéressante car ils auraient une double action, anti-inflammatoire et antibactérienne sur l’organisme humain.

  1. Les catéchines

Les catéchines sont des molécules de la famille des flavonoïdes. Une des catéchines : l’EGCG ou EpiGalloCatéchine Gallate préviendrait la formation de tumeurs dont celle plus spécifiquement du colon. Les catéchines se retrouvent plus spécifiquement dans le thé vert mais également dans les thés Puerh Sheng ha.

  1. La strictinine

A ne pas confondre avec l’alcaloïde : la strychnine, qui est très toxique !

Des études ont mis en valeur le rôle antiviral de la strictinine. Elle inhiberait, en effet, la réplication des virus dans les cellules et empêcherait leur prolifération dans l’organisme. Ces études ont aussi révélé que la strictinine pouvait être néanmoins assez instable et se transformer en 2 autres acides sont l’effet de la chaleur ou de l’action de micro-organismes : l’acide ellagique et l’acide gallique…Mais comme l’acide ellagique présente également des propriétés antivirales (et anti microbiennes), tout reste pour le mieux !

 

Le thé Puerh Sheng cha (et non pas le Shu Cha), non chauffé, après un processus d’affinage naturel dans le temps, est un des aliments particulièrement riches en polyphénols.

Nous retrouvons donc dans le thé Puerh Sheng cha tous les bienfaits cités ci-dessus. 

Il ne vous reste plus qu’à trinquer, tasse d’infusion de thé Puerh à la main, pour une dégustation haute en plaisir et en …santé !

 

Quelle quantité de thé Pu-erh faut-il boire par jour ?

 

La consommation de trois tasses de thé Puerh par jour aide à réduire le risque d'accident vasculaire cérébral de 21 %. Comme il aide à éliminer la plaque dans les artères du cœur, il est efficace pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux. 

Le thé Puerh présente donc de nombreux avantages s'il est bien préparé, mais comme pour tous les bons produits, l’abus n’est jamais sain. Il existe donc une quantité de thé maximale relative à chacun pour éviter les effets secondaires. Et cela qu’il soit noir ou vert, bio ou non, en sachet ou en vrac... Vous n’y couperez pas ! Découvrez comment préparer le thé puerh.

Selon l’avis de nombreux experts et sauf contre-indications vous pouvez boire deux à trois tasses de thé Pu-erh par jour sans problème. Afin de bénéficier au plus de ses vertus, dégustez vos infusions de thé pu erh à différents moment de la journée. Cela vous permettra de profiter davantage de son goût et d’assimiler le mieux les principes actifs des feuilles de théiers.

 

Boire du thé pu erh le matin

 

Après une nuit de repos, le corps se déshydrate progressivement et la densité du sang augmente. Boire un thé léger peut non seulement vous hydrater et nettoyer l'estomac, mais aussi faire baisser la pression sanguine, diluer le sang, et prévenir et traiter les problèmes de digestion. 

Cependant, gardez à l'esprit qu'il est préférable de ne pas boire de thé fort le matin, car le thé du matin doit être plus léger que votre thé quotidien habituel. Attention, votre thé du matin aura donc eu un temps de fermentation moins long mais cela ne veut pas forcément dire que ses arômes seront moins prononcés.

 

Quels thé boire le matin ?

 

Le thé noir est un excellent choix pour le thé du matin, car il peut augmenter la circulation sanguine et réchauffer rapidement notre corps. Tous les jours après le petit-déjeuner, buvez une tasse de thé noir (vous pouvez également y ajouter du lait si son goût est trop fort pour votre palais au réveil). 

Il convient de noter qu'il est préférable de consommer le thé après le petit-déjeuner, car le thé pu erh, tout comme le café, contient de la caféine et le fait de boire du thé à jeun fera absorber davantage de caféine par l'estomac, ce qui peut entraîner une des problèmes gastriques.  

 

Boire du thé après le repas du midi

 

Boire du thé vers 15 heures de l'après-midi est très bénéfique pour le corps humain, car cela peut renforcer notre système immunitaire pour, par exemple, prévenir la grippe et le rhume en hiver. 

En fait, ce moment est peut-être le meilleur pour boire du thé pendant la journée. Pour les personnes souffrant d'hypertension, d'hypercholestérolémie et d'hyperlipidémie, boire du thé à cette heure peut avoir des effets bénéfiques sur la santé. 

 

Quel thé est-il conseiller de boire durant l’après-midi ?

 

L'après-midi, le thé oolong ou le thé vert peut être un excellent choix. Comme la température interne du corps humain atteint généralement son maximum à cette période, la consommation de thé oolong ou de thé vert peut vous aider à vous rafraîchir et à apaiser votre digestion, en désintoxiquant votre foie et vos reins, et en vous apportant beaucoup d'antioxydants. De plus, les feuilles de thé bio contiennent une abondance de vitamine E, qui a des effets anti-âge.

 

Boire du thé le soir, bonne ou mauvaise idée ?

 

Si vous voulez boire du thé le soir, le mieux est de le boire vers 20h30. Beaucoup de gens semblent avoir un malentendu sur le fait de boire du thé le soir. Elles ont tendance à craindre que le thé n'influence la qualité de leur sommeil. 

Cependant, vers 20h30, le système immunitaire du corps humain est à son maximum, donc si vous buvez une tasse du bon type de thé, il peut aider le corps à réparer et à reconstituer le système immunitaire, et aider à la création de cellules.

 

Quel thé puis-je boire le soir avant d’aller dormir ?

 

La nuit, il est préférable d'éviter les thés qui contiennent de grandes quantités de caféine, car cela peut potentiellement perturber vos cycles de sommeil et provoquer des troubles corporels tout au long de la nuit. 

Nous recommandons plutôt de boire du thé noir vieilli et/ou fermenté, en particulier le Puerh mûr. Le Pu-erh mûr est doux, ce qui n'influencera pas la qualité de votre sommeil, et il peut également aider à la digestion, en décomposant les graisses et en réchauffant l'estomac. 

 

Quelles sont les possibles contre-indications du thé pu erh ?

 

Comme les autres types de thé (mais dans une moindre mesure) le thé pu erh contient de la caféine. La caféine agit en stimulant le système nerveux central, le cœur et les muscles. Vous savez qu'à des doses importantes, cela peut empirer certaines conditions.

Boire du thé pu-erh est sans danger pour la plupart des adultes en bonne santé en quantité modérée (environ 4 tasses par jour).

Toutefois, la consommation de grandes quantités de thé pu-erh peut entraîner des effets secondaires dus à sa teneur en caféine chez les personnes les plus sensibles. Ces effets secondaires sont ceux classiquement associés à la consommation de cafféine et ils comprennent des maux de tête, de la nervosité, des troubles du sommeil, des vomissements, de la diarrhée, de l'irritabilité, un rythme cardiaque irrégulier, des tremblements, des brûlures d'estomac, des étourdissements, des bourdonnements d'oreilles... Une trop grande consommation de thé pu erh est donc à éviter si vous souffrez de problèmes cardiaques.

En outre, les personnes qui boivent beaucoup de thé chaque jour peuvent développer une dépendance plus ou moins forte à la caféine et auront alors besoin de boire plus de thé (pu erh ou non) pour obtenir les mêmes effets. 

Enfin, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, la consommation de thé pu-erh est considérée à raison de 2 tasses par jour ou moins. Cette quantité de thé fournit environ 300 mg de caféine. Boire plus que cette quantité pendant la grossesse peut potentiellement être un facteur de risque important pour l'enfant comme pour la mère.

En effet, la caféine peut passer dans le lait maternel, c'est pourquoi les femmes qui allaitent doivent donc surveiller de près leur consommation de caféine pour s'assurer qu'elle reste faible (1 à 2 tasses par jour). Une consommation élevée de caféine par les mères allaitantes peut entraîner des troubles du sommeil, de l'irritabilité et une augmentation de l'activité intestinale chez les nourrissons allaités.

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

Service client
À vos côtés 7j / 7 par mail !
LIVRAISON OFFERTE
À partir de 50€ d'achat !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,